paroleS et Musique

BIEN COMME CA

J' suis pas mal bordélique, pas très bonne ménagère

Plutôt gourmande que gourmet, bonne cuisinière

Pas mal déterminée, parfois tête de cochon

Souvent ça foire mais j'ai de bonnes intentions


J' suis bien consciente de qualités et défauts

C' n’est pas maintenant que je vais changer de peau


J' suis bien comme ça

J' assume erreurs, besoins, envies

J' suis bien comme ça

Je n'ai pas honte de qui je suis

J' suis bien comme ça

Curieuse d'où le vent peut mener

Bon gré, mal gré, je prends la vie en gré

J' suis bien comme ça


J' suis  pas monothéiste, à moitié monogame

Idéaliste mais, avant tout, mélomane

Plutôt hétérodoxe en matières sexuelles

Toujours ouverte aux explorations charnelles


J'accepte mon animal, j'accepte mon cartésien

J'ai enfin trouvé l' équilibre qui me convient


refrain


Pas adepte de prises de tête

Passe ou casse, encaisse ou bien arrête


J'n'ai pas besoin de fric pour éprouver l'bonheur

J'suis riche d'amour 24K âme et coeur

Je vis de ma passion, je réalise mes rêves

Et chaque jour m'offre un gros sourire aux lèvres

J'arrose les petites victoires, j'essuie de grosses défaites

Ca m'garde les pieds sur terre et amincit ma tête


KWEDI

Combien de larmes? Combien de sang?

Combien de sacrifices d'innocents?

Combien de crimes inexorables avant d'apprendre?

Il semble l'histoire ne nous a rien appris

Sauf comment mieux cacher l'ignominie

Du viol de la décence humaine par l'avarice


Kwedi ñé bobé

Mais Dipita est fort


De fausses promesses d'un monde meilleur

Simple carte blanche pour s'imposer ailleurs

C'est l'heure du leurre de l'heurt

Opposition exige horreurs

On ferme les yeux sur le génocide

Pour pousser une éco infanticide

Mais y'a pas de lendemain pour une espèce qui se suicide


refrain


Na ma wolo indifférence

Na ma wolo intolérance

Na ma wolo guerre insensée

Na ma wolo meurtre financé

MATER MA TIQUE

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas

Et je vois qu' tes yeux ne disputent pas mes appâts

Réaction chimique existe entre toi et moi

Si tu veux et t'as le temps et l'endurance

Pourquoi pas?


J' veux faire un festin de toi

J' veux te dévorer des yeux , d' la bouche, des doigts

J' veux faire un festin de toi

J' veux te faire hurler à en perdre la voix

Bien plus d'une fois


Le problème à résoudre est ton hésitation

Mais j'admets qu' c' est un facteur de mon excitation

Mon théorème: combler tous tes désirs cochons

Alors mets tous les X qu' tu veux dans l'équation


J' veux faire un festin de toi

J' veux te dévorer des yeux , d' la bouche, des doigts

J' veux faire un festin de toi

J' veux te faire hurler à en perdre la voix

Bien plus d'une fois


Passe faire un tour

Multiplier vices et désirs

Passe faire un tour

Pousser les limites du tout plaisir

Passe faire un tour

Mettre à l'épreuve la règle de trois

Luxure à l'infini les bras en croix


Y' a pas d' calcul à faire, juste prendre position

Savourer la chaleur de nos chairs en surtension

Le bénéfice de notre voluptueuse union

La jouissance en série et en dérivation


Mater ma tique


RIEN A VOIR


Ça n'a rien à voir avec la lune jaune et fière 

Qui brille en plein journée

Qui illumine écoeurantites au coeur des plaines

Qui donnent envie d'abandonner


Ça n'a rien à voir avec ça

Mais tout à voir avec moi

Moi et toi, toi et moi


Ça n'a rien à voir avec la lune jaune et fière 

Qui caresse une belle terrasse

Ni les nuits de tentations auxquelles on cède

Qui finissent en coup de grâce (crasse?)


refrain


Can we heal without touch?

Can we heal just with love?

DORS

A toutes ces femmes fortes et fières, tant d' aujourd'hui que d'hier

Qui se sont battues âme et chair pour assurer nos droits

Qui ont refusé de céder

De reculer, d'abandonner

Malgré menaces et soeurs tombées

A elles je lève mon verre


A toutes ces filles de l'inconscience

Qui se limitent aux apparences

Qui se réduisent à un sexe mouillé

Vous gaspillez le sang coulé


Dors bébé dors, un beau sommeil de rêves

Dors bébé dors, ton sommeil vaut de l'or


A tous ces hommes forts et fiers, tant d' aujourd'hui que d'hier

Qui se sont battus âme et chair pour protéger nos droits

Des jeunes rongés par les tranchées

Des vieux à bout, déterminés

Pour nous ils se sont sacrifiés

A eux je lève mon verre

A tous ces gars irrévérents

Qui se vouent au culte de l'argent

Peu importe qui se fait baiser

Vous profanez le sang coulé


refrain


Paresseux technologiques

Tout accessible au bout d'un click

Plus besoin de déchiffrer, de calculer, de conjuguer

Manipulés à se divertir plutôt qu' à vraiment réfléchir

Meilleure façon de conquérir

Dissiper, assoupir


Paresseux technologiques

Toujours plus grand, plus fort, plus vite

Plus besoin de se pousser, perfectionner, "juste appuyer"

Le joug du virtuel plaisir nous pousse à moins interagir

Meilleure façon de conquérir

Dissiper, assoupir

Tous droits réservés

Gris

Je préfère le gris au noir et blanc

Parce qu'avec lui au moins j'apprends

Combien j'n'ai vraiment pas fini

D'éliminer mes interdits

Je préfère le gris au noir et blanc

Parce qu'avec lui au moins j'apprends

Combien s'étendent à l'infini

Tous les p'tits plaisirs de la vie


Extase exponentielle charnelle et spirituelle

Tout feu tout flamme on court la chance de se brûler les ailes

Quand elles déploient leurs ailes

Que je déploie mon zèle

Accès au septième ciel


Je préfère le gris au noir et blanc

Parce qu'avec lui au moins j'apprends

Combien j'n'ai vraiment pas fini

D'éliminer mes interdits

Je préfère le gris au noir et blanc

Parce qu'avec lui au moins j'apprends

Combien s'étendent à l'infini

Tous les p'tits mystères de la vie


Se sentir vif, se sentir bien

Tant dans sa peau qu'entre des mains

A la recherche du non-vécu

S'adonner à l'inconnu

Au risque d'être éperdue

Ou de rester perdue

Ou d'revenir ange déchue


Je préfère le gris au noir et blanc

Parce qu'avec lui au moins j'apprends

Combien j'n'ai vraiment pas fini

D'éliminer mes interdits

Je préfère le gris au noir et blanc

Parce qu'avec lui au moins j'apprends

Combien est loin d'être assouvie

La faim de tous mes appétits


J’préfère le gris au noir et blanc


Entrer

Si je m'ouvre et te laisse entrer

Sauras-tu laisser saigner la plaie

Pourras-tu te laisser t'y noyer


Si je m'ouvre et te laisse entrer

Sauras-tu piétiner les morceaux brisés

Pourras-tu laisser saigner la plaie


Elle qui me soule

Toi qui m'enivre

Elle qui saigne mon coeur

Toi qui le ravive

Délices pernicieuses

Douleur délicieuse


refrain


Sans honte, sans gêne,

Moratoire affectif

Manipuler les flammes

Pour brûler à vif

Douleur délicieuse

Délices pernicieuses


refrain


Se faire manger des oreillers

Baisers chocolat café au lait

Gifles affectives qui fouettent

Carré


refrain

INVITATION au VOYAGE


Chaque cicatrice dit mon histoire

Passé gravé sur peau noire

Tatouage de mes déboires

Tison de mon feu sacré


T'es pas seule avec du vécu

En deuil de l'innocence perdue

Prends tes cuites je te prendrai crue

Bien meilleure à consommer


Y'a du bagage, voyageons léger

Pour mieux s' laisser transporter


Invitation au voyage

Atlas ouvert à notre page

A ton océan je serai plage

Si tu peux être ciel à mes nuages   


Je suis coeur brisé recollé

Blindé mais prêt à aimer

Sur airs de coups avalés

Mon âme sait encore danser


On se ravira baisers salés

De larmes qu'on ne peut plus refouler

Pour chaque prière oubliée

Paradis on se fera goûter  


refrain

HARMONIE DU SOIR


Vent des Plaines plein les voiles

Nuit tranquille sous Beau Ciel d'Etoiles

Asphalte me berce à 120

Pour quelques heures  La Route m'appartient


Ame en vadrouille, Coeur à l'aventure

Oreilles séduites par Silence Nocturne

J'attends  sans rancune

L'idylle d'Aube avec Lune


Harmonie du soir


Nuit tranquille sous Beau Ciel d'Etoiles

Chairs embrasées lentement se dévoilent

L'idylle d'Aube avec Lune

Savoir se quitter sans rancune


refrain


Oreilles séduites par Silence Nocturne

Mémoire pleine de dialogues taciturnes

Asphalte me berce à 120

Pour quelques heures  La Route m'appartient

2 MINUTES


Prendre 2 minutes pour respirer

2 petites minutes, se ressourcer

2 petites minutes pour faire le vide

Eliminer pensées nocives

C'est 2 minutes d'apprendre à vivre


Prendre 2 minutes pour être poli

"Bonjour", "merci", "je vous en prie"

2 petites minutes vouloir servir

Provoquer un ou deux sourires

C'est 2 minutes de savoir vivre


There's no rush

Just get in touch

Take time to live life


Prendre 2 minutes pour tendre la main

2 petites minutes être bon voisin

2 petites minutes pour compatir

Eloigner ce qui fait souffrir

C'est 2 minutes d'aider à vivre


Prendre 2 minute pour prendre son pied

2 petites minutes s'laisser aller

2 petites minutes de pur plaisir

Combler tous ses brûlants désirs

C'est 2 minutes d'aimer vivre


refrain


Take time to live life

La bouteille


Peur de dire, peur de taire

De t'abstenir ou de faire

Quand raison cède à la chair

Les dés sont bien jetés


Affamée d'affection

Consumée de passion

Tu vis en contrefaçon

De peur de t'assumer


Goûter au bonheur provisoire

En naviguant les ondes d'étiquette noire

Remiser souci au placard

Question de verser une plus gaie histoire


Qui se cache au fond de la bouteille

Est la même qui les lendemains de veille

Est la même qui tous les jours essaye

Qui rame, qui coule, qui se punit

Qui se cache au fond de la bouteille

Est la même qui le lendemain de veille

Est la même qui tous les jours essaye

Qui ne peut plus dire non

Mais ne sait comment dire oui


L'intime est au secret

Coeur sous verrou sûreté

Ne penser qu'à succomber

Sans savoir se livrer


Se laisser chavirer

Insouciante de noyer

Est-ce qu'âme longtemps naufragée

Peut être rescapée?


refrain


Vivre ta vie ou vider ton verre

Virer le monde à l'envers...

Aunt Jemima


Tu kiffes les voix black

Parce que t’entends les coups de fouet

Les siècles d’esclavage, de peuples déracinés

Tu kiffes les voix black

Romantisme champ de coton

Est-ce que tu vois dans tes fantasmes

Feu, noeuds coulants, plumes et goudron


C’n’est pas malicieux, c’est ignorant

Ca ne me tente plus d’être polie ou d’être patiente


J’suis pas ta Aunt Jemima

Négresse soumise au sourire jaune

Mange tes stéréotypes

And leave me the fuck alone


Tu kiffes les voies black

Parce que tu rêves de coups de fouet

Brune blonde pour ta “Plantation Fantasy”

(Brown Sugar)

Tu kiffes les voies black

D’un Mandingo déchaîné

Pas à présenter aux parents

Juste à baiser


C’n’est pas malicieux, c’est ignorant

Ca ne me tente plus d’être polie ou d’être patiente


refrain